#

Sacré-ment angoissée

Je voudrais
Arrêter la machine à penser
Au pire
Arrêter la machine à compter
Le temps
Je rumine telle une vache lucide
Sacré-ment angoissée

Je voudrais vivre, tout simplement,
Laisser passer les nuits
Comme d’autres gens le font si facilement

Je voudrais
Apprécier le silence
A rêver en rose,
Apprécier le silence
Sans tomber dans la fosse
Je rumine telle une vache en prose
Sacré-ment angoissée

Je voudrais
Regarder l’enfance, croire
Une promesse
Regarder l’enfance sans voir
Tout ce qu’on y laisse
Je rumine telle une vache laide
Sacré-ment angoissée

Pour écouter . . .

  Voir cet article au format PDF Imprimer cet article