#

Ils réservent d'une année sur l'autre

Elle est désolée d'intervenir dans leur conversation, mais elle a entendu que le petit voulait du lait chaud, elle est désolée, mais elle n'a pas pu s'empêcher d'entendre, il suffit de demander pour le lait chaud, ils sont très gentils ici, ce qui est appréciable dans cet hôtel c'est le service sur table même au petit déjeuner, elle est désolée d'être intervenue dans leur conversation, ils sont de quelle région ?

Elle ne connaît pas, mais ça doit être joli. Son mari doit savoir, il est passionné de randonnée. Au début elle l'accompagnait, mais maintenant, avec ses problèmes de genoux… si la première opération avait marché peut-être qu’aujourd’hui elle pourrait… ensuite, à force de mauvaises positions, ce sont les cervicales… et puis les effets secondaires des médicaments… le problème avec les médecins c'est qu'on est obligé de faire confiance ... mais elle a souffert, mais elle a souffert !!! Le petit veut son restant de confiture ? Même la confiture est faite maison ici… Ah !!! Renée et Claude, ça va ?

Depuis le temps, elle connaît tous les habitués. Et aussi Christiane la patronne, l'affaire appartient à la même famille depuis cinq générations, alors pour le lait chaud du petit il suffit de demander, ils sont très serviables ici. Ah, oui, la confiture !

Oh non, ça ne la dérange pas du tout au contraire, elle en a pour deux ! Le petit déjeuner est compris dans le prix de la chambre et son mari ne le prend pas, il part très tôt le matin pour démarrer l'ascension à la fraîche. Il revient vers seize heure, il prend une douche et fait la sieste avant l'apéritif.

Elle ne voit pas le temps passer, elle fait des mots croisés et joue aux dés. Elle discute avec Christiane avant le service de midi. Elle regarde les familles qui se baignent dans la piscine de l’hôtel. Elle a connu l'établissement avant la construction de la piscine. A l'époque, on occupait les enfants autrement. Elle, elle va à la piscine le matin, c'est plus calme pour ses exercices.

Il est sûr le petit qu'il ne veut pas un autre croissant ? Il suffit de demander, ils sont aux petits soins ici, tout est fait maison, c'est peut-être un peu cher mais ça le vaut. On ne peut pas se priver de tout, tout le temps… elle s'offre même une petite glace pour le goûter. Son médecin sait bien que ce n'est pas en vacances qu'on perd du poids.

Ça lui a fait plaisir de les rencontrer, ici il y a toujours quelqu’un pour discuter, alors que dans son quartier, c'est chacun chez soi. Quand les enfants étaient petits, au moins, elle voyait d'autres mamans, mais maintenant qu'ils sont partis de la maison… ils prennent leur envol et c'est normal… tant que les petits sont en bonne santé… depuis trente-six ans ils sont mariés, trente-six ans ! On ne voit pas passer le temps… c'est comme les vacances, c'est trop court…

C'est si chaleureux ici, ils verront, au moment de partir, Christiane la patronne fait la bise.

Elle, elle a les larmes aux yeux jusqu'au péage.

C'est long jusqu'à l'année suivante.

  Voir cet article au format PDF Imprimer cet article